drapeau Canada Canada : Profil commercial

Dans cette page : Les chiffres du commerce international | Accords internationaux et procédures douanières | Les normes

 

Les chiffres du commerce international

Le Canada est un pays ouvert au commerce extérieur, qui représente 61 % de son PIB (Banque mondiale, dernières données disponibles). Du point de vue des produits, les principales exportations du Canada sont les produits pétroliers (16,3 %), les automobiles et autres véhicules (5,8 %), l'or (3 %) et le gaz de pétrole (3 %). Le pays importe principalement des véhicules (8,7%), des pièces ou accessoires automobiles (2,9%), des huiles de pétrole (2,7%) et des téléphones (2,4% - Comtrade 2021).

Les principales destinations des exportations canadiennes en 2021 étaient les États-Unis (de loin le principal partenaire, représentant 75,5 % des exportations totales), la Chine (4,5 %), le Royaume-Uni (2,6 %) et le Japon (2,3 %). De même, près de la moitié des importations du Canada provenaient des États-Unis (48,5 %), suivis de la Chine (14 %), du Mexique (5,5 %), de l'Allemagne (3,1 %) et du Japon (2,5 % - Comtrade).

Le commerce de marchandises du Canada a enregistré une croissance historique en 2021, les exportations ayant augmenté de 20,8 % par rapport à un an plus tôt pour atteindre 631 milliards CAD en valeur, soit 6,6 % de plus que le record d'avant la pandémie en 2019 ; tandis que les importations ont augmenté de 13 % pour atteindre 614 milliards CAD, un nouveau record également (chiffres officiels du gouvernement). La majeure partie de la croissance des exportations en 2021 était attribuable au raffermissement des prix des produits de base : en termes réels, les exportations et les importations canadiennes ont augmenté de 1,2 % et de 9,2 % par rapport à 2020, respectivement. Les exportations se sont améliorées dans tous les secteurs de produits, à l'exception des véhicules automobiles et de leurs pièces, la croissance étant principalement tirée par les exportations d'énergie, de foresterie et de produits métalliques et minéraux non métalliques. Pour les importations, contributions importantes des produits minéraux métalliques et non métalliques, des produits chimiques de base et industriels, des produits en plastique et en caoutchouc et des biens de consommation. Le commerce avec les États-Unis et le Mexique s'est constamment amélioré, également grâce à l'USMCA (Accord Canada-États-Unis-Mexique, une version mise à jour de l'ALENA). Concernant les services, les exportations ont totalisé 139,4 milliards CAD en 2021, soit une augmentation de 4,5 % par rapport à 2020. Parallèlement, les importations se sont élevées à 145,2 milliards CAD, en hausse de 1,7 % d'une année sur l'autre. Après avoir été déficitaire depuis 2009, la Banque mondiale a estimé l'excédent commercial du pays à 0,1 % du PIB en 2021. Enfin, il faut noter que le Canada a bénéficié ces dernières années des effets de l'Accord économique et commercial global (AECG) avec l'Union européenne, qui est entré en vigueur à titre provisoire (il prendra pleinement effet une fois que tous les États membres de l'UE l'auront formellement ratifié) éliminant 98 % des tarifs.

 
Valeurs du commerce extérieur 20182019202020212022
Importations de biens (millions USD) 469.106462.993420.578503.985581.937
Exportations de biens (millions USD) 452.313448.817390.763507.615599.056
Importations de services (millions USD) 122.158126.638106.403115.769136.547
Exportations de services (millions USD) 105.359115.24299.510111.194123.317

Source : World Trade Organisation (WTO), Dernières données disponibles.

 
Indicateurs du commerce extérieur 20182019202020212022
Commerce extérieur (en % du PIB) 66,666,261,661,967,3
Balance commerciale (hors services) (millions USD) -16.838-14.168-29.9803.71117.183
Balance commerciale (services inclus) (millions USD) -33.733-25.538-36.830-8783.492
Importations de biens et services (croissance annuelle en %) 3,30,4-9,37,87,2
Exportations des biens et services (croissance annuelle en %) 3,82,7-8,91,42,6
Importations de biens et services (en % du PIB) 34,333,831,931,033,5
Exportations des biens et services (en % du PIB) 32,332,429,730,933,7

Source : World Bank, Dernières données disponibles.

 
Prévisions du commerce extérieur 20232024 (e)2025 (e)2026 (e)2027 (e)
Volume des exportations de biens et services (variation annuelle en %) 5,11,52,53,43,4
Volume des importations de biens et services (variation annuelle en %) -0,72,33,83,84,3

Source : IMF, World Economic Outlook, Dernières données disponibles.

Note : (e) Donnée estimée

 

Principaux pays partenaires

Principaux clients
(% des exportations)
2022
Etats-Unis 76,9%
Chine 3,7%
Royaume Uni 2,4%
Japon 2,3%
Mexique 1,2%
Voir plus de pays 13,5%
Principaux fournisseurs
(% des importations)
2022
Etats-Unis 49,2%
Chine 13,5%
Mexique 5,5%
Allemagne 3,0%
Japon 2,3%
Voir plus de pays 26,5%

Source : UN Comtrade Database, Dernières données disponibles.

 

Principaux produits échangés

596,6 Mds USD de produits exportés en 2022
Huiles brutes de pétrole ou de minéraux bitumineuxHuiles brutes de pétrole ou de minéraux bitumineux 20,2%
Voitures de tourisme et autres véhicules...Voitures de tourisme et autres véhicules automobiles principalement conçus pour le transport de personnes (autres que les véhicules pour le transport de >= 10 personnes, chauffeur compris, du n° 8702); voitures du type 'break' et voitures de course 4,9%
Gaz de pétrole et autres hydrocarbures gazeuxGaz de pétrole et autres hydrocarbures gazeux 4,1%
Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux ...Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux (autres que les huiles brutes); préparations n.d.a. contenant en poids >= 70% d'huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux et dont ces huiles constituent l'élément de base; déchets d'huiles contenant principalement des huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux 2,9%
Or, y.c. l'or platiné, sous formes brutes ou...Or, y.c. l'or platiné, sous formes brutes ou mi-ouvrées, ou en poudre 2,5%
Voir plus de produits 65,4%
569,6 Mds USD de produits importés en 2022
Voitures de tourisme et autres véhicules...Voitures de tourisme et autres véhicules automobiles principalement conçus pour le transport de personnes (autres que les véhicules pour le transport de >= 10 personnes, chauffeur compris, du n° 8702); voitures du type 'break' et voitures de course 5,7%
Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux ...Huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux (autres que les huiles brutes); préparations n.d.a. contenant en poids >= 70% d'huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux et dont ces huiles constituent l'élément de base; déchets d'huiles contenant principalement des huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux 3,6%
Véhicules automobiles pour le transport de...Véhicules automobiles pour le transport de marchandises, y.c. châssis comportant moteur et cabine 3,3%
Parties et accessoires de tracteurs, véhicules...Parties et accessoires de tracteurs, véhicules pour le transport de >= 10 personnes, chauffeur inclus, voitures de tourisme, véhicules pour le transport de marchandises et véhicules à usages spéciaux du n° 8701 à 8705, n.d.a 3,0%
Huiles brutes de pétrole ou de minéraux bitumineuxHuiles brutes de pétrole ou de minéraux bitumineux 2,9%
Voir plus de produits 81,6%

Source : UN Comtrade Database, Dernières données disponibles.

 
 

Pour aller plus loin, consultez notre service Flux d’importation et d’exportation.

 

Le système de change

La monnaie locale
Dollar canadien (CAD)
Le régime de change
La Banque du Canada contrôle et établie les réglementations concernant les transferts de capitaux avec les pays étrangers. Il y a une libre convertibilité des devises, un droit au transfert des bénéfices, des capitaux, des dividendes, des intérêts et des redevances.
Le niveau d'instabilité de la monnaie
Les changements auxquels les sociétés canadiennes font face sont sans précédent. La hausse fulgurante de la valeur du dollar canadien, l’incertitude du marché mondial de l’énergie, le resserrement du crédit, le ralentissement de l'économie américaine et la faiblesse de l’ensemble du secteur manufacturier sont toutes les conditions pour favoriser la volatilité du dollar canadien.
Taux de change au :

 
 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Dollar américain (USD) - Taux de change annuel moyen pour 1 CAD 0,750,770,770,770,75

Source : World Bank, Dernières données disponibles.

 
 

Retour vers le haut

Accords internationaux et procédures douanières

Les conventions internationales
Membre de l'Organisation Mondiale du Commerce
Membre de l'OCDE
Signataire de la Convention de Washington sur le commerce international des espèces de faune et de flore menacées d'extinction
Signataire de la Convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontières des déchets dangereux et de leur élimination
Signataire du Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d'ozone
Signataire de l'Accord de Wassenaar sur le contrôle à l'exportation des armes conventionnelles et des biens et technologies à double usage
La coopération économique internationale
Le Canada est membre des organisations économiques internationales suivantes : Conseil nord-américain de la compétitivité (CNAC), OCDE, Organisation des États américains (OEA), Coopération économique Asie-Pacifique (APEC), Commonwealth, G-7, G-8, G-10, G-20, entre autres. Pour la liste complète des organisations économiques et autres organisations internationales auxquelles participe le Canada, cliquez ici. L'adhésion du Canada à des organisations internationales est également indiquée ici.
Free Trade Agreements
La liste complète et à jour des accords de libre-échange signés par le Canada peut être consultée ici.
Membre de la convention sur les admissions temporaires et utilisation des carnets ATA
Oui

A titre de rappel, ATA est un système permettant le libre mouvement des marchandises et leur admission temporaire. Les marchandises sont accompagnées d'un document unique dénommé carnet ATA qui est régi par des accords internationaux.
Membre de la convention TIR
Le Canada est toujours adhérent à la Convention TIR, mais l'Agence des douanes et du revenu du Canada (ADRC) n'accepte pas le carnet TIR en tant que document de contrôle du fret (DCF) pour l'importation, le mouvement en transit, et l'exportation de marchandises.

A titre de rappel, la convention TIR et son régime de transit contribue à faciliter les transports internationaux, notamment le transport routier, en Europe, au Moyen-Orient, mais aussi dans le reste du monde, tel qu'en Afrique et en Amérique Latine.
Les documents d'accompagnement à l'import
Les marchandises doivent être accompagnées des documents suivants:
- le document administratif unique (DAU)
- la facture commerciale ou douanière (en 4 exemplaires, en anglais ou en français)
- un certificat phytosanitaire (pour les fruits, les légumes, les semences et autres végétaux)
- un certificat sanitaire (pour les viandes)
- un certificat de non-contamination radioactive (pour les viandes, les fruits et les légumes)
- les documents de transport et la liste de colisage.

Pour tout envoi d'une valeur supérieure à 1 600 CAD, il faut présenter:
- soit une facture commerciale (elle reprend toutes les informations de la facture douanière)
- soit une facture commerciale plus une facture douanière
- soit une facture douanière (elle doit comporter la totalité des mentions requises).

Pour les envois d'une valeur inférieure à 1 600 CAD, ils peuvent être dédouanés sur présentation de la facture commerciale. Il faut notamment insérer sur la facture la nomenclature canadienne à dix chiffres.

Pour aller plus loin, consultez notre service Documents d’expédition.

Les zones franches
Le Canada n'a pas de zone de libre-échange spécifique. En vertu de l'USMCA, le Canada fonctionne comme une zone de libre-échange pour les produits fabriqués aux États-Unis.
Pour plus d'informations, consultez le portail du gouvernement canadien.
Selon la législation canadienne, un point de zone franche désigne l'un des emplacements stratégiques du Canada pour le commerce international, où une organisation ayant pour mandat de promouvoir le commerce local et les investissements directs étrangers bénéficie d'un soutien unique grâce à un point d'accès unique aux informations sur les politiques et programmes gouvernementaux pertinents. Les principaux FTZP sont situés à Winnipeg (Manitoba), Calgary (port intérieur de la région de Calgary ; Port Albert, région d'Edmonton), Halifax, (Nouvelle-Écosse, depuis juillet 2015), et Regina (Global Transportation Hub, Saskatchewan, depuis août 2015).
Pour plus d'informations
Agence des services frontaliers du Canada
Global Affairs Canada
Les barrières non-tarifaires
Le Canada Customs Act qui régule le régime des importations canadiennes, correspond à un modèle d'échange commercial libéralisé dans lequel la plupart des importations ne nécessitent aucune autorisation. Il existe néanmoins ce qu'on appelle les contingents tarifaires, notamment pour le blé, l'orge, la viande bovine et le fromage. L'attribution de ce contingent est soumise à la demande d'un Permis Général d'Importation, pour lequel il est nécessaire de fournir une facture pro forma auprès de la Direction du Contrôle des Importations du Ministère des Affaires Mondiales.

Le Canada utilise des systèmes de gestion de l'offre - qui comprennent des quotas de production, des offices de commercialisation de producteurs réglementant les prix et l'offre et la protection des frontières via des contingents tarifaires (CT) -pour réglementer les industries laitières, du poulet, de la dinde, et des œufs. Les boissons alcoolisées sont soumises à des restrictions interprovinciales de transport, et sont réglementées de manière différente dans chaque province, par exemple à travers des quotas de vente, des exigences concernant le choix des agents et un étiquetage spécifique. La Commission de radio-télévision et télécommunications canadienne (CRTC) impose des quotas qui déterminent à la fois le minimum de dépenses des émissions canadiennes et la quantité minimale d'émissions canadiennes que les radiodiffuseurs canadiens autorisés doivent diffuser (quota d'exhibition).

Certaines marchandises sont interdites, notamment l'importation de véhicules motorisés d'occasion, à l'exception des véhicules originaires des USA (les règles sont en cours d'assouplissement pour le Mexique), ainsi que des armes, des munitions, des matières nucléaires et produits de nature similaire. Santé Canada limite la commercialisation des céréales pour petit déjeuner et autres produits enrichis avec des vitamines et/ou minéraux. La réglementation sur les produits transformés prévoit des formats normalisés pour une large gamme de produits à base de fruits et légumes transformés.

Les règles d'origine permettant de bénéficier de réductions de droits, notamment pour le textile, sont extrêmement draconiennes depuis les accords au sein du CUSMA. Ces règles favorisent considérablement les produits pouvant prouver une origine aux Etats-Unis.

Par ailleurs, le Canada est l'un des plus grands utilisateurs de mesures anti-dumping, avec plus de 85 produits touchés (Sima Import Measures Act). Ces mesures affectent 35 pays ou zones douanières (dont l'UE par exemple). Plus de 50% des produits touchés sont des produits métallurgiques.

Pour plus de renseignements sur les réglementations et procédures à l'importation au Canada, veuillez consulter la rubrique Importer des marchandises au Canada réalisée par l'Agence des services frontaliers du Canada.

Les secteurs pour lesquels un différend a été enregistré auprès de l'OMC
Produits agricoles : Céréales, Saumon, Viande, Porc, grains, sirop, blé, maïs, phoque, bois d'oeuvre.
Biotechnologies, Aéronautique, Amiante, Produits pharmaceutiques, pièces automobiles.
L'évaluation de la politique commerciale
Politique commerciale du pays, vue par l'OMC
Les barrières aux échanges, inventoriées par l'UE.
Les barrières sanitaires et phytosanitaires, inventoriées par l'UE

Retour vers le haut

 

Les normes

Les organismes de normalisation
Le Conseil canadien des normes (CCN) 
Underwriter's Laboratory of Canada
Association canadienne de normalisation
Bureau de Normalisation du Québec (BNQ)
L'insertion dans le réseau international de normalisation
Membre ISO, 381 secteurs, produits.
Membre IEC.
Membre de International Communication Union
L'obligation d'utiliser des standards
Certaines normes sont obligatoires comme pour les engrais, d'autres sont volontaires et dépendent de la volonté des fabricants de s'engager à les respecter, c'est le cas par exemple des véhicules.
La classification des normes
Marquage CSA
Le marquage UL
L'évaluation du système de standardisation
Les Canadiens sont de plus en plus sensibilisés aux normes, surtout les normes qui touchent à leur sécurité et à l'alimentation. La plupart des utilisateurs sont bien informés et s'assurent que les produits qu'ils achètent ou consomment respectent les normes canadiennes.
La consultation des normes on-line
La boutique des normes du Conseil Canadien des Normes (CCN)
CSA Publications

Catalogue ISO

Les organismes de certification
Underwriter's Laboratory of Canada
Association Canadienne de Normalisations

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© eexpand, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Novembre 2023